Bienvenue à tous Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Conseils

 
Répondre au sujet    Bienvenue à tous Index du Forum » Aquariophilie » Aquariophilie » Bicolages Sujet précédent
Sujet suivant
Conseils
Auteur Message
chaudasse
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 56
Localisation: Vincennes
Point(s): 5 817
Moyenne de points: 103,88

Message Conseils Répondre en citant
1-Le matériel:

Il comporte les éléments suivants :
- Le bac
- Le dispositif d'éclairage
- Le dispositif de chauffage
- Le système de filtration
- Le thermomètre

2-Le bac:

Les dimensions les plus souhaitables pour démarrer sont en cm :

- 60x30x30
- 90x30x30

Ces dimensions permettent de maintenir des poissons de petite ou de taille moyenne, pas trop remuants ni agressifs.
Par rapport au volume du bac, le volume utile pour les poissons est le suivant :
Volume utile = volume réel d'eau dans le bac = 3/4 x volume du bac (on enlève le volume du sol et celui du dispositif de filtration, que les poissons ne pourront occuper)


3-Le dispositif d'éclairage:

Actuellement le plus répandu et le moins onéreux est le tube fluorescent.
Pour éclairer correctement l'aquarium, il faut 25 watts pour 100 litres d'eau. Cette puissance permet aux plantes de pousser de façon satisfaisante. L'éclairage sera maintenu de 10 à 12 heures par jour. Pour se simplifier la tâche, l'utilisation d'un programmateur électrique est souhaitable.

4-Le chauffage:

Une grande majorité de poissons tropicaux préfèrent une température comprise entre 21 et 27 °C.
Pour bien dimensionner le combiné chauffage-thermostat par rapport à la taille du bac, il est souhaitable de compter environs 1watt par litre d'eau.

5-Le thermomètre:

Il est très utile pour surveiller la température de l'eau.
Il est souhaitable de s'habituer à prendre la température du bac en touchant la vitre frontale avec le dos de la main car un thermomètre peut être défaillant.

6- La filtration:

Nécessaire pour épurer l'eau des substances nocives pour les occupants de l'aquarium, la puissance de la pompe de circulation d'eau dépend de la taille du bac et de la densité de peuplement.

Pour des bacs de dimensions moyennes le système de bac à décantationn est le plus pratique, le nettoyage des masses filtrantes est rapide et cela évite le fastidieux démontage/remontage des filtres compacts (qui eux, occupent poins de place qu'un bac à décantation)

Pour bien dimensionner la puissance de la pompe, au volume du bac, compter un débit d'environ 2 fois le volume du bac/heure

7- L'eau:

Sa qualité détermine les critères de choix des poissons.

Le pH est un paramètre qui permet de savoir si une eau est acide, neutre ou basique :

- Une eau dont le PH est inférieur à 7 sera acide
- Une eau dont le PH est égal à 7 sera neutre
- Une eau dont le PH est supérieur à 7 sera alcaline.

Ce paramètre devra être mesuré dans le bac, une fois celui-ci en fonctionnement car il peut varier en fonction de la façon dont le bac "tourne" (population, brassage de l'eau, Etc..)

Actuellement on utilise le TH ou titre hydrométrique pour évaluer ce paramètre :

- Jusquà 7°F(degré français) une eau est peu minéralisée. ("acide")
- De 7 à 15°F une eau est moyennement minéralisée ("neutre")
- A partir de 15°F une eau sera fortement minéralisée ("basique")

Beaucoup de tests venant d'Allemagne, une conversion s'avèrera parfois nécessaire : 1°F (Français) = 1,78 x GH(°Allemand)

Une eau minéralisée, orientera le choix vers les poissons d'amérique centrale, des grands lacs africains (prévoir de gros volumes !)

Une eau peu minéralisée sera indiquée pour les poissons du sud est asiatique et d'Amérique du sud.

8- Le chlore:

L'eau du robinet en contient couramment pour rendre l'eau potable. Le chlore est nocif pour les occupants. Avant de l'introduire dans l'aquarium il est très souhaitable de la faire reposer 24 heures afin de permettre à cette substance de s'évaporer. Des produits aquariophiles permettent également de neutraliser ce produit.

9- Les plantes:

Elles permettent aux poissons de se cacher si le besoin s'en fait sentir et aux alevins de se soustraire à l'éventuelle prédation de leur parents.

certaines peuvent se dispenser de sol nutritif, on peut citer :

- Anubia barteri : originaire d'Afrique, peu exigeante en lumière, sa croissance est lente, hauteur moyenne 30 cm

- Anubia var. nana : variété naine de la précédente , hauteur moyenne 10 cm

- Microsorium pteropus : appelée communément fougère de Java

- Vésicularia dubyana : la mousse de Java, très utile comme refuge pour d'éventuels alevins.

Les plantes que je viens de citer sont à fixer au décor (on peut utiliser du fil de pêche fin)

- Najas sp : Plante à feuillage fin, flottante

- Ceratophylum sp : Plante flottante à feuillage coriace et cependant très fin.

Ces deux dernières sont flottantes.

Pour celles nécessitant un sol nutritif et devant être plantées on peut citer :

Les cryptocorynes (origine asiatique) et les echinodorus (origine sud américaine) présentant une grande variété de formes et de tailles.

Les sols nutritifs s'achètent en rayon aquariophilie et permettent de ne pas polluer brutalement l'eau.

10- L'installation proprement dite:

Il faut avant tout s'assurer que le support sur le quel reposera l'aquarium est suffisament solide (Un bac de 60x30x30 pèse une bonne cinquantaine de kilos une fois rempli !) et parfaitement horizontal.

Il est nécessaire que le bac ne soit pas trop éclairé par le soleil direct (risque de développement d'algues indésirables).

Si vous souhaitez des plantes au sol, une couche de gravier aquariophile (sable de Loire, en général) est nécessaire, elle recouvrira le sol nutritif.

Pour un effet de profondeur, mettre les plantes basses près de la vitre frontale et les plantes ayant une grande hauteur vers l'arrière.

Pour le remplissage du bac et afin de ne pas remuer le gravier l'utilisation d'une soucoupe dans laquelle l'eau s'écoule peut s'avérer fort utile.

Une fois le bac plein, les appareils électriques peuvent être branchés. S'assurer de leur bon fonctionnement. Pour des raisons évidentes de sécurité toute intervention dans l'aquarium doit être précédée d'une coupure de l'électricité.

Il est souhaitable de laisser fonctionner le bac pendant 15 jours et de mesurer la quantité de nitrites présente dans l'aquarium. Avant toute introduction de poisson, ce test doit être négatif. Si la présence de nitrites persiste, c'est que la filtration de l'installation est déficiente.

11- Le peuplement:

Eviter absolument la soupe de poisson (collection de nombreux poissons d'espèces différentes), ceux ci on besoin de leur congénères pour vivre harmonieusement (vie en banc pour certaines espèces, dispersion de l'agressivité pour d'autres)

Pour évaluer la densité de peuplement se baser sur la règle suivante : 1cm par litre d'eau pour les poissons tropicaux d'eau douce, 1cm pour 4 l d'eau pour les poissons d'eau douce froide.

Après avoir ramené vos poissons chez vous le plus rapidement possible, mettez les sacs, sans les ouvrir pendant une dizaine de minute pour permettre aux températures de s'égaliser. Si rien de négatif ne se passe, ouvrir le sac pour laisser l'eau du bac entrer, enfin, retirer doucement le sac pour laisser l'animal nager.

12- La nourriture:

Sans notion, quand on débute, c'est souvent une source de problème.
Il est très souhaitable de nourrir peu, souvent et de façon variée.

Ne donner aux occupants que la quantité consommée en 5 minutes, éliminer le surplus. Alterner les nourritures sèches et congelées voir vivantes. Ceci permet aux animaux de ne pas déveolpper des carences vitaminiques et de ne pas s'habituer qu'à une seule sorte de nourriture.

13- L'entretien:

Ne demande que peu d'efforts mais un suivi régulier tout de même.
Un minimum de 10 minutes par jour est nécessaire (contrôle de la température et de la bonne forme des habitants de l'aquarium, nourrissage).

Une fois par semaine remplacer 1/3 du volume par une eau exempte de chlore, de même qualité physico-chimique et à la même température que celle du bac.

On nettoiera les masses filtrantes une fois par semaine environ (les rincer avec l'eau du bac, pour ne pas perturber la micro-faune qui s'y sera installée)

Il sera souhaitable de profiter du renouvellement de l'eau pour procéder à un siphonage des déchets susceptibles de s'accumuler dans le fond.

14- La conclusion:

J'espère que ces quelques conseils vous permettront d'éviter des difficultés lors de l'installation de votre nouvel aquarium. Bienvenue dans la communauté aquariophile.

Ces informations sont accessibles dans les nombreux ouvrages et magazines aquariophiles disponibles dans les commerces spécialisés.

Nous ne prétendons pas détenir "la vérité" et rien ne vaut l'expérience acquise au cours des années.  


Lun 9 Nov - 21:24 (2009)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Lun 9 Nov - 21:24 (2009)
chaudasse
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 56
Localisation: Vincennes
Point(s): 5 817
Moyenne de points: 103,88

Message Conseils Répondre en citant
Ce topic s'adresse aux débutants ne sachant pas quel(s) tube(s) choisir.

Il ne s'applique que pour l'eau douce !


  




Les tubes fournis avec la plupart des aquariums sont, pour des questions de coût, souvent de mauvaise qualité, inadaptés à l’aquariophilie et sous-dimensionnés par rapport au volume du bac.

Le résultat constaté est bien trop souvent la croissance trop lente des plantes et l’apparition d’algues même lorsque les paramètres de l’eau ne le justifient pas. De plus, la qualité du spectre et l’intensité lumineuse des tubes décroisent avec le temps, il est donc nécessaire de changer tous les tubes chaque année.

Avec l’achat d’un aquarium, le choix d’un nouveau tube s’imposera donc un jour, que ce soit au bout d’un an ou le jour de l’achat du bac. Ce guide a pour but de vous guider dans ce choix qui n’est pas toujours facile, vu le nombre de tubes qui existent et de caractéristiques qui les différencient.


1/La puissance

Chaque puissance de tube a sa propre longueur. Pour prendre un exemple, un tube de 18w a une longueur de 60cm. Il ne peut être remplacé que par un tube de la même puissance, car les tubes de 60cm n’existent qu’en 18w. La puissance minimum conseillée est de 1watt pour 3 litres d’eau du bac.


2/L’intensité lumineuse

L’intensité lumineuse s’exprime en Lumens (lm). Cette grandeur n’a rien à voir avec la puissance en Watts du tube qui à la base n’indique que la puissance énergétique consommée.
Cependant en aquariophilie, on utilise plus souvent les Watts pour indiquer l’intensité de l’éclairage du bac en prenant en compte le fait qu’un tube fluorescent a en moyenne une puissance lumineuse d’environ 65 lm/Watt, ce qui simplifie les choses.
Il est conseillé d’avoir un éclairage de 30 à 60lm/L.


3/Les types de tubes


Il existe principalement 3 types de tubes :
-Les ‘Daylight’, qui ont pour but de reproduire la lumière du jour
-Les horticoles, qui ont pour but de favoriser la croissance des plantes
-Les triphosphores, qui n’ont pour intérêt que de mettre en valeur les couleurs des plantes et des poissons.


4/La température de couleur.


Elle est exprimée en Kelvins. Cette donnée indique si la couleur du tube sera plutôt chaude ou froide.
Plus elle est basse, plus le tube aura une couleur chaude, et plus elle est haute, plus le tube aura une couleur froide.



Fausse idée : La plupart des tubes horticoles ont une température de couleur comprise généralement entre 3000 et 4000k. Cependant, un tube avec une température de couleur telle n’est pas forcement un tube horticole, et tous les tubes horticoles n’ont pas tous cette température de couleur.


5/L’IRC


C’est l’Indice de Rendu des Couleurs, qui s’exprime avec un pourcentage. C’est une donnée indépendante de la température de couleur. Plus l’IRC se rapproche de 100, plus le rendu des couleurs sera bon. L’IRC d’un tube ne peut se déterminer visuellement. En aquariophilie il est conseillé de choisir un tube avec un IRC supérieur à 70%.


Autres choses a savoir pour bien choisir un ou plusieurs tubes :


-Les algues apprécient les spectres ayant beaucoup de bleu, d’UV, ainsi que les tubes ayant une température de couleur élevée.
-Les plantes ont besoin d’avantage de rouge que de bleu
-La lumière du soleil a une température de couleur proche de 6500k.
-Au cas où vous auriez besoin de plusieurs tubes, vous pouvez faire la moyenne des Kelvins pour vous faire une idée de la couleur que l’ensemble va donner. Cette moyenne n’est cependant pas une caractéristique technique correcte !
-Il existe de nombreux tubes non aquariophiles, tel que le Sylvania Daylight Standart par exemple. Ces tubes n’ont pas un spectre correct pour un aquarium et ne doivent pas être utilisés seuls. Ces tubes peuvent être utilisés pour compléter le spectre d’autres tubes. Cependant je vous conseille de laisser l’usage de ces tubes aux professionnels de l’aquariophilie, qui sauront exactement avec quels tubes les coupler.
-Les tubes triphosphores ont la réputation de favoriser le développement d’algues. Ils n’ont pour utilité que de rehausser les couleurs de l’aquarium, mais ne doivent pas être utilisés seuls pour la plupart.
-Le couplage d’un tube horticole de 4000k avec un tube ‘daylight’ de 6000 ou 6500k est le couplage le plus fréquent qui donne d’excellents résultats, je vous le conseille.
-Il faut garder a l’esprit que tous les tubes sont plus ou moins horticoles, et qu’il est possible de voir ses plantes en pleine forme sans l’utilisation de l’un d’entre eux .
  


Lun 9 Nov - 21:24 (2009)
chaudasse
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 56
Localisation: Vincennes
Point(s): 5 817
Moyenne de points: 103,88

Message Conseils Répondre en citant
Les paramètres de l'eau en aquariophilie

L'eau est un mélange complexe de divers paramètres dont les plus importants en aquariophilie sont la dureté, la dureté carbonatée et le pH. Ces trois paramètres sont liés entre eux : changer l'un entraînera des changements sur les autres.

Dureté et pH

La dureté totale (TH ou DH en degré français, GH en degré allemand) : elle correspond aux sels de calcium et de magnésium contenus dans l'eau .Plus l'eau est riche en ces sels, plus elle est dure. ElC'est le résultat du cumul de la dureté carbonatée et de la dureté permanente.

La dureté carbonatée (KH en degré allemand ou TAC en degré français)

ce sont les carbonates et bicarbonates de calcium et magnésium qui disparaissent après ébullition de l'eau. Ils sont donc temporaires. Le KH joue un rôle de tampon sur le pH.

La dureté permanente : ce sont les sulfates et chlorures de calcium qui restent présents après ébullition.

Le pH 

il correspond au degré d'acidité de l'eau. En dessous de 7 le pH est acide, au dessus de 7 il est basique, égal à 7, il est neutre. Le pH connaît des variations au cours de la journée : la nuit il diminue car les plantes rejettent du CO2, la journée il remonte car les plantes consomment le CO2 pour la photosynthèse.



Baisser le pH et la dureté de l'eau

La plupart des eaux du robinet sont dures et au pH basique, j'utilise donc de l'eau osmosée en complément pour réduire la dureté et le pH. Il suffit d'acheter de l'eau osmosée en magasin aquariopHilie ou de la faire soi même avec le matériel nécessaire et de la mélanger à l'eau du robinet. Cela permet d'équilibrer les températures entre l'eau achetée, celle du robinet et celle du bac et aussi de ne pas déverser dans le bac l'eau osmosée directement qui a un pH très bas et une dureté quasi nulle. Cela pourrait entraîner un choc pour les poissons.

La dureté carbonatée ne doit d'ailleurs pas être trop inférieure à 4, sinon le pH sera très instable. En effet le KH joue un rôle de tampon sur le pH. Il sera donc inutile d'essayer de faire baisser le pH d'une eau si le KH est trop élevé, cela ne marchera pas! Le fait de faire baisser le KH a également entraîné une baisse du pH (environ de 8 à 7).

Un apport en CO2 ou une filtration sur tourbe peuvent également faire baisser le pH, mais encore une fois, si l'eau a dureté importante (GH et KH), le CO2 et la tourbe n'auront aucun effet.
cela pourrait même être néfaste.



Nitrites

Les nitrites sont très dangereux pour les poissons, le taux doit toujours être de 0.

Après la mise en eau, on observe un pic de nitrite à environ 15 jours, qui redescend ensuite progressivement. C'est pourquoi il ne faut jamais introduire de poissons avant 1 mois.
Une fois l'équilibre installé, avec un taux de nitrite nul, normalement il n'y a plus de soucis. Il se peut cependant qu'il y ait à nouveau un pic accidentel de nitrites.

Les nitrites sont assimilés en partie par les plantes, d'où l'intérêt d'en avoir des vraies.

En cas d'une montée de nitrite, il faut réagir très rapidement en faisant un changement d'eau. Dans les cas critiques, transférer les poissons dans un autre bac le temps que le taux de nitrites redescende.


Les principales causes d'un pic de nitrites

- pollution importante, due à un excès de nourriture ou d'un cadavre de poisson.
- traitement de l'aquarium avec un désinfectant qui tue les bactéries dé nitrifiantes.
- changement d'eau trop important et nettoyage du filtre simultanément, ce qui diminue le nombre de bactéries utiles.
- arrêt volontaire ou accidentel du filtre.


Les principales causes d'un taux de nitrates trop élevé

Le taux de nitrates doit rester inférieur à 15 mg/litre. Au delà, il devient dangereux pour les poissons. Si le taux de nitrates dépasse le taux de 25 mg, voici certaines causes possibles :

- Excès de nourriture
- Surpopulation du bac (ne jamais dépasser 1 cm de poissons par litre, ceci n'étant valable que pour les petits poissons. Un gros poisson comme le discus ou le scalaire à besoin de 50 litre à lui seul)
- Mauvais entretien du bac : changements d'eau pas assez fréquents, feuilles de plantes mortes laissées dans le bac, filtre trop encrassé ou en mauvais état...
Les plantes jouent un rôle dans la régulation du taux de nitrate, puisqu'elles en consomment pour se développer. Il est donc important de bien planté son aquarium.

L'important est de respecter les besoins des poissons, d'entretenir régulièrement son aquarium. Des tests réguliers permettent de vérifier la qualité de l'eau.



Lun 9 Nov - 21:25 (2009)
chaudasse
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 56
Localisation: Vincennes
Point(s): 5 817
Moyenne de points: 103,88

Message Conseils Répondre en citant

 Volume   Poids  cuve (kg)

Epaisseur glace (mm)

 Eclairage Chauffage Filtre  (L/h)

 Poids  total (kg)

 20L  
3,5   
 3  
1 x 8W   
 20W  
50  
 30  
 40L  
6   
 4  
 1 x 15W  
 20W  
 80   
 60  
 50L  
10  
 5  
 1 x 15W  
 25W  
100  
 75  
 80L  
 16   
 6  
 1 x 20W  
 50W  
200  
 120  
 100L  
 17   
 6  
 1 x 20W  
 50W  
200  
 150  
 120L  
 21   
 6  
 1 x 30W  
 75W  
250  
 180  
 200L  
37  
 8  
 2 x 30W  
 100W  
400  
 290  
 240L  
 42   
 8  
 2 x 30W  
 100W  
 500   
 360  
 300L  
 60   
 10  
 3 x 40W  
 150W  
 600   
 450  
 450L  
 80   
 10  
 3 x 40W  
 2 x 100W  
 800  
 680  
 500L  
90  
 10  
 4 x 40W  
 2 x 150W  
 1000   
 760  
 650L  
130   
 12  
 4 x 40W  
 2 x 150W  
 1200   
 1000  

Ce tableau reprend divers données pouvant vous donnez une idée du chauffage ou de l'éclairage que vous devez choisir, ainsi qu'une idée approximative du poids de votre aquarium. 




Lun 9 Nov - 21:26 (2009)
Contenu Sponsorisé






Message Conseils

Aujourd’hui à 06:42 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Bienvenue à tous Index du Forum » Aquariophilie » Aquariophilie » Bicolages Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com