Bienvenue à tous Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Au fil des jours
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Répondre au sujet    Bienvenue à tous Index du Forum » Sport » PSG Sujet précédent
Sujet suivant
Au fil des jours
Auteur Message
sisko



Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 395

Message Au fil des jours Répondre en citant
Revue du message précédent :

PSG-Grenoble : L'avant-match

Des statistiques, des chiffres, des anecdotes, des dates, découvrez toutes les infos autour de ce Rennes-PSG et bien plus encore...
Les stats en L1

1 match à Paris : une défaite pour le PSG
0 but marqué, 1 but encaissé

L’anecdote

Le 2 janvier 1972, la recrue brésilienne Joel Camargo débute sa carrière au PSG lors d’un match amical contre Grenoble (2-1). Le vainqueur de la Coupe du monde 1970 ne s’adaptera jamais à la vie européenne et retournera au Brésil quelques semaines plus tard.

Ils ont joué pour les deux équipes

Baning, Bauda, A.Bianchi, Calenda, Dja Djedje, Y.Djorkaeff, Ljuboja, Moraly, Nosibor, Séchet.
Ont entraîné Grenoble : Deloffre (1975-78), J.Djorkaeff (1981-83).


 
Le dernier match

PSG - GRENOBLE 0-1, le 27 septembre 2008
Un but d’Akrour en fin de rencontre crucifie le PSG, pourtant dominateur tout au long de la rencontre. Après deux succès au Parc des Princes contre Bordeaux et Nantes, le PSG s’incline pour la première fois de la saison à domicile.

Et aussi…

- Le 22 février 2009, le PSG fait match nul à Grenoble (0-0). Les Isérois mettent un terme à une série de cinq succès consécutifs côté parisien.
- Le 16 juillet 2004, Jérôme Rothen débute sa carrière au PSG lors d’un match amical à Aix contre Grenoble (1-1).
- Le 12 octobre 2007, Paris s’impose à Grenoble (3-1). Amara Diané, Loris Arnaud et Younousse Sankharé ont inscrit les buts parisiens.


 
Le jour, le 23 décembre

1961 : Naissance d’Amara Simba, à Dakar (Sénégal).
1973 : Malgré le premier but de la toute nouvelle recrue François M’Pelé, le PSG s’incline à Toulouse (1-2) en championnat de seconde division.
1990 : Le match entre Toulon et le PSG est interrompu juste avant la pause, suite à la blessure d’un juge de ligne touché par un projectile venu des tribunes. Le match est définitivement arrêté, le PSG remportera la rencontre sur tapis vert.
2007 : Un but de Peguy Luyindula et le PSG s’impose à Saint-Etienne (1-0). Paris sort de la zone de relégation juste avant la trêve hivernale.
Mer 23 Déc - 11:57 (2009)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Mer 23 Déc - 11:57 (2009)
cayzac
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 79
Localisation: Lens
Emploi: Fictif lol
Loisirs: foot, sport, aquarium
Point(s): 2 614
Moyenne de points: 33,09

Message Hoarau a les crocs Répondre en citant
Hoarau a les crocs 
Guillaume Hoarau est de retour. Privé de ballon depuis le 18 octobre dernier, l'attaquant du Paris Saint-Germain en a assez des tribunes du Parc des Princes. L'ancien Havrais, qui devrait reprendre la compétition fin janvier, entend «tout casser» durant la seconde partie de saison.
Antoine Kombouaré n'a de cesse de le marteler : Guillaume Hoarau sera la première recrue hivernale du Paris Saint-Germain. Il faut dire que l'attaquant parisien n'a plus foulé les pelouses de Ligue 1 depuis la 9e journée et le déplacement à Toulouse le 18 octobre dernier. Victime d'une entorse du genou droit, après avoir déjà souffert des adducteurs cet été, l'ancien Havrais en a enfin fini avec ses blessures. «Je pense pouvoir rejouer vers la dernière quinzaine de janvier, confie Hoarau à L'Equipe ce samedi. Mon objectif est de figurer dans le groupe qui partira en stage à La Baule, le 3 janvier. Mais il faut que tous les voyants soient au vert pour que je rejoue. Cette fois, je vais écouter mon corps, je ne veux plus de pépins.»

«Une nouvelle histoire va commencer    
Depuis le début de la saison, l'attaquant parisien n'a pris part qu'à sept rencontres de championnat, dont quatre seulement en tant que titulaire. Le tout pour un seul petit but inscrit à Lorient. « Cette première blessure m'a appris à relativiser. Et puis, quand je vois comment Greg (Coupet) vit sa blessure, quand je vois qu'il a la banane tous les matins, ça ne te donne pas envie de tirer la tronche, au contraire, ça te donne le moral. En fait, le plus chiant, c'est d'être là et de ne servir à rien. A chaque match dans les tribunes, je me sentais frustré» , ne cache pas l'ancien Havrais.


Las de fréquenter les tribunes du Parc des Princes, Hoarau nourrit de grandes ambitions pour la phase retour du championnat. L'avant-centre du PSG a les crocs et ne se gêne pas pour le faire savoir. «Je compte bien rattraper le temps perdu. J'ai manqué la première moitié de saison, je veux réussir la seconde. Il faut que je fasse profiter le PSG de ma fraîcheur, que je tire tout le monde vers le haut. J'ai envie de tout casser. Une nouvelle histoire va commencer» , affirme le Réunionnais. On a maintenant hâte de voir ce que l'association Guillaume Hoarau-Mevlut Erding peut donner.


Sam 26 Déc - 19:48 (2009)
panteon
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2009
Messages: 10
Localisation: Brest
Point(s): 1 072
Moyenne de points: 107,20

Message Au fil des jours Répondre en citant
Les joueurs du PSG libres en fin de saison


La magasine France Football a répertorié l’intégralité des joueurs de Ligue 1 libres en fin de saison. Sur cent professionnels, cinq parisiens sont concernés.Albert Baning, la grande énigme dont le PSG espère se débarrasser dès ce mercato, et ce sans indemnité de transfert pour faire l’économie d’un salaire. Au club depuis 2007, celui-ci n’a porté qu’une fois les couleurs parisiennes ! Un record, sûrement… Claude Makelele, qui mettra un terme à sa carrière par la même occasion. Peut-être pour d’autres fonctions dans le club. Dans ce cas, le PSG continuerait de profiter de la solide expérience de son capitaine.Willy Grondin, le gardien numéro 3. Agé de 36 ans, il effectue son travail avec application. La suite sera conditionnelle à son envie. S’il veut jouer, il devra partir. Sinon, une prolongation d’un an est imaginable pour ce proche d’Antoine Kombouaré.Sammy Traoré, le fantasque défenseur central. Très impliqué dans la vie du club, solide dans son rôle de remplaçant, il fêtera ses 34 ans le mois prochain. Paris voudra-t-il le conserver ? S’il accepte de revoir ses émoluments à la baisse, c’est envisageable. Maxime Partouche, milieu de terrain au petit gabarit. Au club depuis huit ans, il n’est âgé que de 19 ans. Tout dépendra de sa volonté de gravir les échelons plus ou moins rapidement. A court terme, il ne semble pas faire parti des plans d’Antoine Kombouaré.  La bilan est donc plutôt favorable pour Paris, qui ne possède que des joueurs de complément, ou un futur retraité, en position de quitter le club sans indemnité. Preuve que, sur ce point précis, les dossiers sont plutôt bien gérés au PSG.








Sam 16 Jan - 10:57 (2010)
Carlos
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2009
Messages: 46
Localisation: Querqueville
Emploi: en usine
Loisirs: un peu de tout
Date de naissance: 13/01/1989
Signe du Zodiaque: Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 1 223
Moyenne de points: 26,59

Message Au fil des jours Répondre en citant
Le PSG s’incline 1-0 face à... Ruffier. Le portier monégasque, auteur d'arrêts décisifs, permet à son équipe de l'emporter.
Impressionnant, remarquable, infranchissable. Nombreux seront les adjectifs élogieux qui qualifieront sans aucun doute dans la presse de demain la performance du gardien monégasque. Stéphane Ruffier, auteur d’un nombre incalculable de parades décisives, permet à son équipe de repartir du Parc les trois points en poche.

 
Les Parisiens mènent au point à l’issue de la première période. Park (1re) et Nenê (17e) se montrent dangereux côté monégasque, mais les hommes d’Antoine Kombouaré multiplient les tentatives. Luyindula (3e, 20e, 37e, 44e) et Chantôme (3e) mettent le club princier sous pression mais tombent sur un Ruffier impeccable.
Le PSG n’abdique pas et se lance dans la seconde période avec entrain. Chantôme envoie son coup franc dans la lucarne, mais le portier monégasque intervient encore (49e). Et quand Ruffier semble battu, c’est la transversale qui repousse les tirs de Giuly (51e) et Luyindula (66e). Sur l’action qui suit, Nenê centre. Le ballon, qui semble anodin, n’est pas maîtrisé par Edel qui marque contre son camp (0-1, 68e).

 
Les Parisiens mettent toute leur énergie pour tenter de revenir au score, mais Ruffier semble intouchable. La dernière occasion parisienne symbolise le match. Au bout du temps additionnel, Hoarau, à bout portant, frappe mais se heurte sur… Ruffier ! Le PSG ne reviendra pas et laisse filer les trois points. Il tentera de se relancer dès dimanche au Parc face à Evian, en 16es de finale de la Coupe de France.


Jeu 21 Jan - 09:55 (2010)
ronaldo
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 31
Localisation: Paris
Loisirs: foot
Point(s): 1 211
Moyenne de points: 39,06

Message Au fil des jours Répondre en citant
Armand ne veut pas servir de tête de turc 
Le latéral gauche s’est exprimé dans les colonnes du Parisien pour faire part de sa confiance dans le groupe actuel, mais aussi et surtout afin de minimiser l’impact de son faible rendement sur les mauvais résultats du PSG.
Dans un premier temps, Sylvain Armand est revenu sur les mauvais résultats du mois de janvier, sans y trouver matière à douter : "Je comprends l’inquiétude des supporteurs, mais il ne faut pas s’affoler. Il y a une énorme déception après la défaite contre Monaco, différente de celle de Lille qui, quatre jours plus tôt, nous avait surtout amené de la honte car on avait raté le match. Face à Monaco, c’est une vraie équipe qui a perdu. Si on garde nos valeurs, il n’y a pas de raison de paniquer. Le PSG a perdu trois points mercredi mais n’a pas perdu ses certitudes."

Il est tellement pétri de certitudes, le vice-capitaine, qu’il voit à peine Evian s’annoncer : "Avec ce match de Coupe de France il faudra seulement faire le plein de confiance et se qualifier. Cela ne serait que logique. L’exploit dont nous avons besoin, c’est d’abord à Lyon la semaine prochaine qu’il faudra aller le chercher." Et n’allez surtout pas comparer la situation du PSG 2009-2010 à celles des années précédentes : "Il faut tourner la page de ce qui s’est passé lorsque le PSG se battait pour le maintien. J’ai pas mal souffert de ces deux années. On a cassé ma voiture et je me souviens aussi d’un hélicoptère de police un jour au-dessus du camp des Loges. J’ai été très marqué. Aujourd’hui, nos problèmes ne sont liés qu’au foot. Et c’est par le foot qu’on s’en sortira."

"Yepes, Pauleta, Landreau ou Rothen ont servi de boucs émissaires"

Sylvain armand a été si meurtri par ces débordements qu’il semble difficile de critiquer ouvertement ses performances. Il réfute pourtant l’idée de pêcher par orgueil, mais avance une théorie selon laquelle les médias aiment générer des victimes expiatoires : "Ce que je n’accepte pas, c’est qu’on veuille me faire endosser la totalité des buts encaissés. OK, je suis responsable de trois ou quatre buts. Mais j’ai eu le sentiment que ça allait trop loin avec moi. Ici, il faut des boucs émissaires. Il y a eu Yepes, Pauleta, Landreau ou Rothen. Je ne veux pas être la nouvelle cible. Cela serait injuste et exagéré."

Une critique média plutôt éclairée de la part d’un joueur qui a pourtant été épargné ses dernières saisons par les plumes acerbes des grands quotidiens nationaux. Mais n’allez pas croire qu’Armand souhaite se dérober en profitant de ce statut de victime auto-décerné : "Je ne fuis pas mes responsabilités. J’ai raté mes deux premiers mois. Je me suis posé trop de questions par rapport à certains départs. Il y a peut-être eu un contrecoup de ma bonne saison précédente", avant de conclure dans des termes que n’auraient pas renié le docteur Freud : "Mais depuis le match d’Auxerre, j’ai remonté la pente. C’était moi, le problème. J’avais gardé trop de choses en moi. J’assume tous mes manques. Mais seulement les miens. Si on cherche une tête de Turc, ce ne sera pas moi".




Dim 24 Jan - 10:14 (2010)
sheill
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2009
Messages: 24
Localisation: Sur la plage
Emploi: sport etude
Loisirs: La nage
Date de naissance: 21/03/1995
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 984
Moyenne de points: 41,00

Message Au fil des jours Répondre en citant
Qu'il joue et mouille son maillot c'est tout ce qu'on lui demande!


Dim 24 Jan - 10:58 (2010)
100pseudo
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2009
Messages: 28
Localisation: dans mon slip
Emploi: sans
Loisirs: deviné
Date de naissance: 07/07/1987
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 1 813
Moyenne de points: 64,75

Message Au fil des jours Répondre en citant
Antoine Kombouaré : « Beaucoup d’espoir » 

L’entraîneur parisien évoque la venue de Lorient samedi au Parc des Princes ainsi que les promesses nées de l'association Erding-Hoarau en attaque.

Coach, la presse a beaucoup parlé de vos propos tenus à la radio ce jeudi…
« Si j’ai dit cela, c’est parce que j’ai encore beaucoup d’espoir. Pour rappeler aux joueurs qu’on est au PSG, qu’il y a de la qualité et qu’on ne peut se satisfaire du classement actuel. Il faut rebondir, réagir tout de suite. »
L’équipe manque-t-elle de leaders ?
« J’ai dit ça parce qu’on est quatorzième et qu’on perd beaucoup de matches en ce moment. Après, si je me réfère aux deux dernières rencontres, il y a des choses très intéressantes. Je ne vise pas la première place. Après, avec les qualités qu’il y a dans ce groupe, on doit être capable d’aller chercher au moins la sixième place. Il reste seize matches. Il faut battre Lorient demain pour gravir les marches. »




Lorient est-elle l’équipe idéale pour se relancer ?
« Lorient est un peu la bête noire du PSG (Lorient s’est imposé trois fois en cinq matches au Parc des Princes) donc ça va être un match compliqué. Lors du match aller (1-1), nous avions réalisé une première période très décevante. On avait été bien meilleur en seconde période. On aurait pu ramener mieux qu’un nul. Lorient est une équipe très difficile à jouer, pratiquant un beau football. Il faudra une belle équipe du PSG samedi. »
On loue la qualité du jeu déployé par Lorient…
« Je n’ai pas à me plaindre de la qualité de jeu de mon équipe. Il faut qu’on soit plus efficace offensivement et défensivement. Lorient est une équipe qui pratique toujours un très bon football. J’ai vu leur match à Nancy (défaite 1-0). Ils auraient pu revenir avec au moins un point. »

Que pensez-vous du retour de Guillaume Hoarau et de son association avec Mevlut Erding ?
« Guillaume est en train de monter en puissance. Il apporte ses qualités. Sur ce que j’ai vu à Lyon pendant une heure, l’association est super intéressante. On s’est procuré beaucoup d’occasions. Nous n’avons pas été efficaces et Vercoutre a fait des arrêts. Mais c’est intéressant. Maintenant, il faut qu’on soit plus performant offensivement. »

_________________
Barbecue n'est pas synonyme de : Poils aux fesses !


Ven 5 Fév - 21:18 (2010)
zizi
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 18
Localisation: Chez moi
Emploi: sport
Loisirs: sport info
Date de naissance: 08/03/1978
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 1 825
Moyenne de points: 101,39

Message Au fil des jours Répondre en citant
Les recruteurs parisiens semblent préparer activement le prochain marché des transferts. Ainsi, Football365 annonce que le PSG s’intéresserait de près au Rennais Sylvain Marveaux, envisageant de formuler une offre cet été faute d’être parvenu à obtenir sa signature dans ces derniers jours de mercato.Blessé une grande partie de la saison passée, Sylvain Marveaux (23 ans, 20 matches cette saison en Ligue 1, 6 buts) est vite revenu sous le feu des projecteurs à la faveur de prestations remarquées. Ce milieu gauche offensif aurait notamment attiré l’attention des dirigeants parisiens. Ces derniers auraient déjà tenté, sans succès, de le recruter dès cet hiver dans le cadre de leur recherche active mais infructueuse d’un spécialiste du couloir gauche.


Face à la concurrence qui s’annonce plus que rude sur ce dossier (l’Olympique Lyonnais en France, mais aussi la Fiorentina), les Parisiens devront rapidement revenir à la charge. D’après Football365, la piste devrait être de nouveau étudiée cet été. Le joueur n’aura alors plus qu’un an de contrat avec le Stade Rennais, à moins que les dirigeants bretons ne réussissent à le prolonger d’ici là.


Sam 6 Fév - 14:13 (2010)
le_guen
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 64
Localisation: planete foot
Emploi: entraineur de foot
Loisirs: foot
Point(s): 4 166
Moyenne de points: 65,09

Message Au fil des jours Répondre en citant
Les Parisiens s’inclinent lourdement sur leur pelouse face à Lorient. Le but injustement refusé à Hoarau en début de match a sonné le début d’une soirée à oublier.
Huitième minute du match. Côté gauche, Luyindula adresse un centre à Hoarau qui tente de remiser en retrait pour Erding. Marchal intervient et remet involontairement sur le Réunionnais qui, à bout portant, trompe Audard. L’arbitre assistant lève son drapeau et le but, parfaitement valable, est injustement refusé. Les Parisiens ne s’en relèveront pas.

 
Les Lorientais parviennent même à ouvrir le score sur une de leurs premières occasions du match. Diarra crochète Armand qui tacle le milieu de terrain breton. Penalty, transformé par Vahirua (0-1, 24e). Et pour ne rien arranger, Gameiro se présente seul face à Edel quelques minutes plus tard. L’attaquant lorientais glisse le ballon entre les jambes du portier du PSG et aggrave le score (0-2, 26e).

 
Les hommes d’Antoine Kombouaré, sonnés par cette entame de match, ont alors bien du mal à approcher du but d’Audard. Amalfitano peut en profiter pour filer au but et tromper Edel d’un ballon piqué (0-3, 36e). Erding (42e, 45e) et Giuly (62e, 63e) tenteront bien de débloquer le compteur du PSG, mais tomberont sur un Audard impérial.
Les Parisiens ne reviendront pas et devront maintenant se concentrer sur le prochain déplacement à Vesoul, comptant pour les huitièmes de finale de la Coupe de France, avant de se rendre à Nancy pour tenter de se relancer.


Dim 7 Fév - 11:12 (2010)
le_guen
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 64
Localisation: planete foot
Emploi: entraineur de foot
Loisirs: foot
Point(s): 4 166
Moyenne de points: 65,09

Message Au fil des jours Répondre en citant
R. Leproux : « Une situation inacceptable » 

Robin Leproux, Antoine Kombouaré et Peguy Luyindula reviennent sur la défaite du PSG face à Lorient.

Robin Leproux (Président du PSG)

« On est dans une situation inacceptable. On a honte. Nous n’avons pas le droit de baisser les bras au PSG. Il faut maintenant sortir de cette situation en se remettant tous en question. Moi le premier. Il va y avoir ceux qui ont envie de se battre, de relever la tête et ceux qui vont poursuivre leur routine. Je passe un cap supplémentaire dans mon exigence et avec Antoine Kombouaré nous allons nous battre pour obtenir le mieux des joueurs qui veulent nous suivre. J’ai peut-être été naïf dans certaines analyses. C’est désormais terminé. Et même s’il convient de revoir nos objectifs à la baisse, il est inacceptable de se faire humilier de la sorte au Parc des Princes. Il faut changer nos méthodes de travail, notre état d’esprit et trouver la rage nécessaire pour défendre les couleurs du club. »

Antoine Kombouaré (Entraîneur du PSG)

« C’est une énorme déception. On a raté notre première période. Le premier but nous fait très mal et le deuxième arrive très vite derrière. Il nous empêche de relever la tête. Je m’attendais à autre chose. Il faut rester soudé, ne pas paniquer et nous remettre en questions. Les éléments sont également contre nous, car il me semble que notre but était valable. Le public est à fleur de peau et lorsque nous ne sommes pas bien il réagit. Il va falloir être très costaud mentalement. Nous devons maintenant passer ce tour de Coupe de France qui arrive et ramener quelque chose de Nancy. Il faut repartir au combat. »

Peguy Luyindula (Attaquant du PSG)

« Il faut garder la tête froide et avoir le courage de repartir de l’avant. Nous devons sortir de cette mauvaise passe au plus vite. J’espère que nous ne sommes pas traumatisés, notre entame d’année est catastrophique. Ce soir nous sommes sonnés. Après 10 minutes de jeu on pensait que cela allait mieux se passer. »


Dim 7 Fév - 11:14 (2010)
ronaldinho
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 61
Loisirs: sport foot
Point(s): 2 592
Moyenne de points: 42,49

Message Au fil des jours Répondre en citant
PSG, pourquoi rien ne va plus  
Larvée jusqu'alors, la crise est ouverte depuis samedi soir pour Paris Saint-Germain, corrigé chez lui par Lorient (3-0). Entre des joueurs loin de leur niveau supposé, un entraîneur à la communication discutable et un actionnaire majoritaire sans ambition claire, tour d'horizon des disfonctionnements du club de la capitale.
La tête basse, Makelele et les Parisiens s'enfoncent au classement.


Le Paris Saint-Germain avait jusqu'alors coutume de piquer sa crise au mois de novembre. Cette saison, le club de la capitale fait exception à cette règle, et s'enfonce dans le marasme au mois de février, qui, coïncidence malheureuse, correspond à son quarantième anniversaire. Larvée jusqu'alors, la dépression est déclarée depuis samedi soir, et la correction subie au Parc des Princes face à des Lorientais toujours aussi fringants. Certes, les Merlus sont devenus au fil des années l'une des principales «bêtes noires» des Parisiens sur leur pelouse : depuis que les deux clubs s'affrontent dans l'élite, le PSG présente sur son terrain le bilan accablant de 2 petites victoires contre 4 défaites.
Mais, s'il ne faut donc pas sous-estimer un adversaire qui réussit la meilleure saison de sa jeune histoire en Ligue 1, le constat n'en est pas moins accablant : le Paris Saint-Germain, 15e du Championnat, est en panne sèche. Plus de pétrole dans le moteur et aucune idée pour compenser ! Quatre défaites d'affilée en Championnat (une première depuis trois ans). Samedi, les Parisiens ont certes marqué un but, refusé pour un hors-jeu inexistant, par Guillaume Hoarau, et auraient pu sauver l'honneur par Ludovic Giuly. Mais que d'insuffisances entre ces deux situations chaudes ! «L'équipe parisienne était très fébrile défensivement, passive, avec une certaine lenteur qui nous a permis de développer tous nos mouvements avec facilité» , analyse lucidement Christian Gourcuff, le coach lorientais.


La faillite des «cadres»

Alors, à qui la faute ? La veille du match, Antoine Kombouaré avait chargé ses joueurs, accusant certains d'entre eux, sans les citer nommément, de «tirer au flanc» . Jadis protecteur avec ses poulains, comme ce fut le cas en début de saison lors de l'incident Makelele à… Lorient (déjà), le technicien kanak a depuis multiplié les coups de gueule. Si l'on ne se risquera pas encore à avancer que les joueurs ont lâché leur entraîneur, le recours répété aux «soufflantes» publiques a clairement montré ses limites. La flagellation en public n'est pas une arme à coups multiples, a fortiori dans un club très médiatisé comme le PSG. Samedi, le public du Parc des Princes a pour la première fois de la saison réclamé la démission d'Antoine Kombouaré.
Cette communication déficiente ne saurait exonérer les joueurs de leur responsabilité. En particulier les cadres. Samedi, les prestations des «anciens» , et notamment Sylvain Armand, Sammy Traoré, Zoumana Camara, ont été indignes de leur standing. Quant au capitaine Claude Makelele, nombreux sont les supporters qui le voient faire la saison de trop. Si l'on ajoute un Sessègnon qui joue cette saison les intermittents du spectacle et un duo Erding-Hoarau qui n'en est à qu'à son deuxième match complet sur le terrain, cela fait beaucoup pour une seule équipe. Signe que la crise est bien là, le président Robin Leproux a haussé le ton, se demandant notamment s'il n'avait pas été «trop gentil» jusqu'alors. «Dans un club de football, il y a une Sainte Trinité : les joueurs, l'entraîneur et les supporters, disait Bill Shankly, légendaire manager de Liverpool. Les présidents n'en font pas partie. Ils sont juste là pour signer les chèques.» Au bord de la crise de nerfs, les supporters parisiens aimeraient précisément que leur actionnaire, Colony Capital, en signe plus, et sur le marché des transferts.


Lun 8 Fév - 20:49 (2010)
petite_puce
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 33
Localisation: La rochelle
Emploi: sans
Loisirs: tout
Date de naissance: 07/03/1990
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 1 324
Moyenne de points: 40,12

Message Au fil des jours Répondre en citant
Les tensions se cristallisent autour du PSG. Mercredi matin les joueurs du PSG auraient eu à faire face à leurs supporteurs excédés par les mauvais résultats du club, quinzième de la Ligue 1, devant le Parc des Princes.  Des cris ont été entendus, et certains joueurs auraient été pris à partie. Le Club minimise l'incident, expliquant qu'il  "n’y a pas eu d’attaque du bus des joueurs comme certains médias ont pu le sous-entendre, mais simplement un début de discussion franche entre le groupe professionnel du PSG et certains de ses supporteurs, déçus par les résultats actuels du club." Les ultras parisiens ont décidé d’effectuer une grève des encouragements lors de la réception de Toulouse, le 20 février prochain. 
Dans le même registre, le défenseur Mamadou Sakho, aurait très mal supporté que soit relatée sa sortie en discothèque le samedi suivant la défaite contre Lorient. Au centre d'entraînement du club, le défenseur a giflé jeudi un journaliste du quotidien Le Parisien. "Sakho s'est levé, il m'a insulté en me traitant de "fils de pute" et m'a mis une claque", précise le journaliste anonyme qui compte porter plainte. Le président et l'entraîneur du PSG, Robin Leproux et Antoine Kombouaré, se sont excusés et ont condamné le geste, ajoutant que Sakho sera sanctionné. Ce dernier a également laissé un message d'excuses sur le portable du journaliste.


Ven 12 Fév - 10:34 (2010)
petite_puce
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 33
Localisation: La rochelle
Emploi: sans
Loisirs: tout
Date de naissance: 07/03/1990
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 1 324
Moyenne de points: 40,12

Message Au fil des jours Répondre en citant
 Colony Capital doit-il vendre le PSG ? 
 
 
 

OUI ! Selon 88% d'entre vous, Colony Capital n'a pas sa place au Paris SG. Sa meilleure idée serait de revendre le club afin de laisser la main à un véritable investisseur, capable d'injecter beaucoup d'argent... Vos réactions pour le Débat du Jeudi !

Pour 88%, Sébastien Bazin et Colony Capital ne doivent pas insister


15e de Ligue 1 avec seulement 29 points pris en 23 matchs, le PSG est incapable de tenir son rang. Le mal est récurrent et la dernière défaite douloureuse contre Lorient au Parc (0-3) a mis le feu aux poudres. A qui la faute ? Lors d'un récent sondage publié sur le site Maxifoot.fr, nous vous demandions qui selon vous est le premier responsable du marasme au PSG. Les résultats pointent directement deux étages du club : alors que 43,4% des lecteurs ayant répondu accusent directement les joueurs, 43,7% pensent que c'est l'actionnaire Colony Capital qui plombe le club de la capitale.
La question a donc été posée : désigné comme le premier responsable du marasme parisien, Sébastien Bazin et Colony Capital doivent-il se retirer ? Le redressement du PSG passe-t-il par le départ de l'actionnaire ? La réponse est sans appel. Selon les résultats enregistrés lors de l'appel au Débat du Jeudi, 88% d'entre vous pensent que le fonds d'investissements américain doit retirer ses billes du club.






OUI (88%) – «C'est comme un actionnaire qui s'est payé une Ferrari mais qui n'a pas les moyens de mettre un plein d'essence pour la faire rouler»
Si la guillotine était encore en service, Sébastien Bazin serait le premier à poser sa tête sur le billot. Venu dans la capitale pour faire des affaires immobilières, Colony Capital a détourné le PSG de ses objectifs par son manque d'investissements et ruiné les espoirs de titres des supporters. Le vase déborde à gros bouillons.
«Abonné en tribune Auteuil depuis plus de 10 ans je vois ce club s'enfoncer dans la crise année après année. Les joueurs sont devenus à l'image de l'actionnaire : sans ambition. Ce fonds de pension américain n'est là que dans un seul but, s'implanter sur Paris et pour le Parc des Princes. Ce club est devenu un club banal, il a fallu attendre quand même 4 défaites consécutives pour que l'on décrète la crise, c'est dire ! Le football français à besoin de voir ce club de nouveau installé durablement sur le podium de la Ligue 1 et de refaire parler de lui en Europe par ses exploits sur le terrain.» (Superlolo)
«On voit bien que l'actionnaire n'est pas prêt à sortir le carnet de chèque pour faire venir des grands joueurs et qu'il est uniquement là pour faire un coup immobilier avec le Parc des Princes et ses alentours. Qu'il vende le club à des milliardaires qataris qui, eux seront disposés à le sortir ce fameux carnet de chèque, à l'heure où dans le foot business, sans les millions, un club n'est rien.» (Anonyme)
«Depuis son arrivée à la tête du club rien de bénéfique n'a été fait. Que des mauvais choix comme par exemple le licenciement de Charles Villeneuve qui avait fait du bon travail. Quand on voit l'échec de ce mercato hivernal... La France est le seul pays où le club de la capitale est mal au point. Une mauvaise image pour le football Français. Un milliardaire étranger serait la solution. Mais pensez-vous que la mairie de Paris va accepter ?» (Arifi66)
«C'est un secret de polichinelle que de dire que Colony Capital est entré au club dans le but unique de se rapprocher de la mairie de Paris afin d'acquérir les droit sur le Parc des Prince. C'est la raison pour laquelle ils étaient accompagnés par Butler. Les résultats poussant Butler vers la sortie de secours, Colony Capital devient seul actionnaire par obligation. Donc oui, ils doivent vendre. Mais qui pourrait racheter un club à la dérive avec ses supporters à problèmes et leur mauvaise image?» (Sowm)
«C'est bien beau de parler de l'arrivée possible de Drenthe, Menez, Babel et j'en passe mais pour cela il faut investir et non croire à des prêts peu probables. Mais le problème n'est pas que là, quand on sait que des parasites extérieurs (mairie de Paris entre autres) s'immiscent dans la gestion de ce club lorsque d'éventuels repreneurs se présentent (Gasprom, les Qataris) et tout cela sur la base d'une subvention qui ne sert à rien (1.7 millions d'euros) !» (kevinlisbie)
«Ils gèrent un club huppé comme si c'était Lorient... Un riche mécène n'aurait pas de scrupule à injecter de l'argent afin de revenir sur ses frais deux ans plus tard. Eux font l'inverse !» (NioNio)
«Les intérêts cachés de ce groupe ne concordent pas avec ce sport. Le public a besoin de voir du spectacle et pas une débâcle. Ils sont très tristes les supporters parisiens et ont raison de se manifester ; je les trouve même trop calme.» (ptp.tegerton)
«C'est comme un actionnaire qui s'est payé une Ferrari mais qui n'a pas les moyens de mettre un plein d'essence pour la faire rouler. Il faut d'urgence un actionnaire capable de mettre 100 millions d'euros avec au moins 60 % du budget dédié aux transferts car il faut changer 95% de l'équipe.» (Thomas)
«Colony a acheté le club sans jamais lui donner les moyens de ses ambitions, le seul ayant commencé un 'plan de relance' du club aura été M. Villeneuve qui a été débarqué justement pour avoir demandé des garanties a Colony... Personne ne comprend la politique du club, si toutefois il y en a une. Au PSG tout est toujours fait en dépit du bon sens. En quelques mots, avec des charlots pareils à la tête du club, on ne peut que faire rire.» (Daniel)
«Quand on est actionnaire du PSG, il faut être capable de mettre beaucoup d'argent dans le recrutement parce qu'il faut de grands joueurs pour supporter la pression parisienne. Aujourd'hui on est capable de mettre ... 15 millions d'euros dans le recrutement alors qu'il en faut 5 ou 6 fois plus !!! Allez adieu Colony, sans rancune (quoique).» (Jean)
«Il faut arrêter d aller au Parc tant qu'ils sont là, cela fera bouger les choses sans violence.» (Anonyme)
«Si seulement M. Delanoë avait accepté l'offre du milliardaire à l'époque plutôt que de retenir Colony Capital, le PSG n'en serait pas là. Quand on voit comment Manchester City est en train de devenir un grand club sans parler de Chelsea, je ne vois pas d'autre solution.» (kappaabana)
«Le fiasco que connait le PSG est entièrement dû au manque de moyens financiers, et donc à la responsabilité de Colony Capital.» (kipilowyp)
«CC n'a investit depuis 4 ans que 50 millions d'euros ce que est bien loin des moyens nécessaires pour des objectifs avoués. Il faut cesser ce massacre, la haine gangrène les supporters qui sont pris pour des imbéciles avec des promesses de projet à soi disant 3 ou 4 ans pour jouer la Ligue des Champions ! Cela fait 10 ans que cela dure ! J'ai rendu ma carte après avoir été abonné pendant plus de 20 ans.» (Stef)


NON (12%) – «Colony est dans une dynamique sur le moyen terme, la base est d'assainir les finances, nous ne pourrons recruter qu'une fois les comptes dans le vert.»
Colony Capital ne doit pas se retirer car le problème est ailleurs. Le recrutement n'est pas bon, l'entraîneur ne parvient pas à tirer le meilleur de ses joueurs, les joueurs doivent se bouger... La prise de conscience et la réaction seront générales ou ne seront pas.
«En un, il faut virer Alain Roche, c'est lui le problème, le recrutement, sa mésentente avec Paul Le Guen. D'autre part, Antoine Kombouaré n'a pas le niveau pour Paris. A Paris, il faut un très grand entraîneur, genre Blanc. Dommage, car à l'époque il ne coûtait rien. A ce niveau, chaque erreur coûte cher.» (j1.jourdan)
«L'actionnaire Colony Capital n'est pas responsable des très mauvais résultats du PSG. Les joueurs et le staff technique doivent se remettre en question et pour ce qui est du staff, arrêter d'avoir après chaque match un discours différent. Seule une prise de conscience générale pourra sauver le PSG de ce qui peut encore l'être.» (Gerard, un supporter niçois)
«Colony est dans une dynamique sur le moyen terme, la base est d'assainir les finances, nous ne pourrons recruter qu'une fois les comptes dans le vert. On ne peut pas recruter à crédit. Le projet de diversification des ressources du club me parait réalisable et laisse entrevoir de belles perspectives. C'est plutôt le capital joueur qu'il va falloir alléger, sur la qualité des hommes au vu de leur salaire.» (Cyril)
«Il ne faut pas non plus tout leur mettre sur le dos. Les joueurs sont aussi fautifs, ils sont incapables de tenir un match, ils ne jouent bien que par intermittence et on sent qu'à n'importe quel moment on peu prendre un but. Colony Capital devrait mettre plus de sous dans le club, c'est le seul moyen pour eux d'en récupérer en retour.» (Massi94)
Rarement un Débat du Jeudi aura été aussi tranché. La même question posée la saison dernière à la même époque aurait sans doute apporté des réponses différentes car le PSG luttait alors pour l'Europe, Colony Capital était pourtant déjà l'actionnaire... Désormais, la vindicte est sans appel : Colony Capital, dehors !


Ven 12 Fév - 10:38 (2010)
foe
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 38
Loisirs: foot, sport, aquarium
Point(s): 1 398
Moyenne de points: 36,79

Message Au fil des jours Répondre en citant
A quelques heures d’un déplacement à Nancy, Antoine Kombouaré revient sur les dernières performances du PSG et espère que sa formation obtiendra en Lorraine, son premier succès de l’année 2010 en Ligue 1.


Coach, avez-vous effectué des changements dans la préparation de cette rencontre face à Nancy ?


« On verra samedi. De toute façon, il y a des choses à faire évoluer de façon à ce que nous retrouvions la victoire. En championnat, il y a certaines choses qui sont bonnes, mais nous devons surtout retrouver notre efficacité et gagner. Si je m’appuie sur le match de Lyon, notre dernier déplacement, il y a eu de bonnes choses, mais cette rencontre s’est soldée par une défaite. Il faut donc insister sur ces points positifs et surtout ne pas prendre de but, car c’est ce qu’il nous a fait défaut.»


Depuis le début de la saison, vous faites attention à la manière ainsi qu’au contenu des matches, vu la situation, allez-vous laisser cela de côté ?

« Je continue de penser que pour gagner des matches il faut bien jouer mais je serai très content si nous réalisons un mauvais match mais que nous gagnions. Je serai même ravi. »



En conférence de presse jeudi, Ludovic Giuly avait un discours ambitieux. Pour lui la saison est loin d’être terminée…



« C’est bien, je suis content de l’entendre dire. Je suis toujours dans cet état d’esprit. Quand on n’est pas bien classé, on s’exprime moins, mais on essaye surtout de passer aux actes et d’arrêter l’hémorragie, cela a été le cas contre Vesoul ou nous nous sommes qualifiés pour les quarts de finale de Coupe de France. Maintenant, il faut repartir de l’avant en championnat. »


Comment redonner confiance aux joueurs dans cette situation « difficile » ?



« Il faut gagner. C’est ce que nous avons réalisé mardi face à Vesoul. C’était très important. Ensuite, il y a les discours, le travail à l’entraînement et il faut également changer certaines petites choses. Le plus important reste cependant de répondre présent pendant les matches et il faudra le faire dès samedi. »


Que pensez-vous de la formation nancéienne ?


« C’est une équipe qui a pris 4 points sur 6 possibles sur ses deux derniers matches. Lors de leur dernier match à domicile, ils ont difficilement battu Lorient 1-0, mais ils ont gagné quand même. Le week-end dernier, ils sont allés faire match nul à Sochaux. Ils doivent gagner le match, ils mènent 1-0 et ont plusieurs situations pour l’emporter mais Sochaux est revenu en toute fin de rencontre. C’est un adversaire qui a retrouvé des couleurs, nous devrons donc faire un grand match samedi. »


Ven 12 Fév - 19:53 (2010)
le_guen
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 64
Localisation: planete foot
Emploi: entraineur de foot
Loisirs: foot
Point(s): 4 166
Moyenne de points: 65,09

Message Au fil des jours Répondre en citant
Comme chaque saison depuis une dizaine d’années, le Paris Saint-Germain est actuellement en pleine crise. Septembre, janvier, mai, novembre, octobre, …: tous les mois sont bons pour plonger le club de la capitale dans le doute. Depuis le départ de Michel Denisot en 1998, le club manque d’un vrai capitaine capable de donner un cap à suivre 


Paris 14e de Ligue 1 à la 24e journée avec 13 points de retard sur la première place qualificative pour la Coupe d’Europe (la 4e), cela n’étonne plus personne tant le PSG habitue supporters et observateurs à une constante médiocrité. Depuis 1998, Paris n’a terminé que deux fois 2e, une fois 4e et une fois 6e du championnat. Le reste du temps, il l’a passé dans le ventre mou (quatre fois 9e, une fois 11e), flirtant même avec le relégation deux années de suite (15e en 2007 et 16e 2008). Une bien vilaine performance pour un des plus gros budgets de la Ligue 1.

Mais le PSG n’est pas à un club comme les autres. À l’instar de Marseille, et à un moindre degré Lyon, chaque contre-performance fait les choux gras de tous les médias. La pression est très forte et seules les solides épaules peuvent résister. Et force est de constater que depuis 1998, ces carrures là ont disparu. Cette année-là, Michel Denisot, après sept années de présidence, passe à la main à son “ami” Charles Biétry. Plus rien ne sera comme avant. Sous l’ère Denisot, le PSG remporte 7 titres (1 championnat, 3 Coupes de France, 2 Coupes de la Ligue, 1 Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe) et occupe le trio de tête du championnat pendant six années de suite. L’actuel présentateur du “Grand Journal” gère l’ensemble de la structure PSG de main de maître en compagnie de Pierre Lescure. Ils recrutent - pratiquement -  les meilleurs joueurs aux meilleurs postes, donnant ainsi au club les moyens de ses ambitions. Tout est contrôlé, peu de choses filtrent et tout le monde tire dans le même sens. Denisot parti, c’est la fête au village !

Colony Capital doit partir
Si Canal continue d’aligner les billets, les têtes dirigeantes font plus ou moins n’importe quoi avec. Laurent Perpère recrute à gros coups de millions les jeunes pousses mal entourées et incapables de penser à quelqu’un d’autre qu’à leur petite personne (Luccin, Dalmat, Anelka, Distin…). Francis Graille donne aveuglement sa confiance à l’entraîneur Vahid Halilhodzic bloqué sur ses certitudes. Pierre Blayau, lui, choisit de virer Laurent Fournier en décembre 2005 alors que le club est à un petit point de la 2e place...

Et le pire est encore à venir quand, en juin 2006, le fonds d’investissements américain Colony Capital reprend le club avec une idée fixe : faire un complexe immobilier avec hôtels et centre commercial autour du stade… Adieu le foot. Les actionnaires investissent peu dans le recrutement (tout en voulant que le club se qualifie pour la ligue des Champions…), et prône l’instabilité (5 présidents et 4 entraîneurs en 4 ans !). Les joueurs sont tétanisés et incapables de réagir.

Investir enfin

Aujourd’hui, l’heure est grave car seuls les supporters semblent se rendre compte que tout fout le camp. Pour que le PSG sorte durablement de la crise, l’actionnaire doit partir et laisser la place à des gens qui aiment et surtout connaissent le football. Des gens qui ne devront pas non plus mégoter sur les dépenses. Car, si le foot n’est pas uniquement une question d’argent, les euros aident bien à acheter de très bons joueurs qui, à la différence des quelques bons joueurs dont dispose actuellement le PSG, ont un mental permettant de surmonter les difficultés et supporter la pression. Reste avant à finir la saison le plus dignement possible. Une victoire sur l’OM dans 10 jours et surtout une 8e Coupe de France en mai permettrait de repartir sur des bases saines. Mais attention, ici c’est Paris…


Ven 19 Fév - 09:58 (2010)
cayzac
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 79
Localisation: Lens
Emploi: Fictif lol
Loisirs: foot, sport, aquarium
Point(s): 2 614
Moyenne de points: 33,09

Message Au fil des jours Répondre en citant
Clément Chantôme : « Besoin de points » 

 
 
 
Le milieu de terrain parisien évoque la situation du club et le futur adversaire des Rouge et Bleu, Toulouse.Clément, comment s’est passée la séance du jour ?
« Ca c’est bien passé pour nous, les "orange" (couleur de chasubles), avec une victoire 4-0 ! C’était la grosse séance de la semaine donc il y avait pas mal d’intensité. Nous avons fait un onze contre onze face à une équipe évoluant comme Toulouse va le faire ce week-end, pour s’habituer au style de jeu de cette équipe. »
Justement, que penses-tu de cette équipe toulousaine ?
« Toulouse est une équipe assez solide qui base son jeu sur une grosse pression défensive. Les Toulousains ne lâchent pas le porteur du ballon et il faudra donc faire preuve d’une grande maîtrise collective. Si on arrive à bien faire tourner le ballon, on aura beaucoup d’opportunités. Par contre, si nous rentrons dans leur jeu, en abusant de longs ballons et en cherchant le combat physique, nous risquons d’avoir des difficultés. C’est leur principal atout. A nous de mettre de la vitesse et de faire preuve d’envie. On a besoin de points, c’est donc un match important. »


 
L’absence d’André-Pierre Gignac peut-elle compter ?

« Je le pense. Il apporte énormément de profondeur à leur jeu. Il faudra maintenant maîtriser son remplaçant, mais Gignac est tout de même leur principale force offensive et sans lui, les Toulousains auront plus de difficulté. »

Le PSG n’a plus battu Toulouse au Parc des Princes depuis août 2005 (un nul et deux défaites). Comment stopper cette série ?

« Nous devrons être solides dans les duels, aller de l’avant et tout tenter. On se trouve dans une situation assez difficile en ce moment. En mettant énormément d’envie, nous nous procurerons beaucoup d’occasions. Il faudra les mettre au fond parce qu’on a eu du mal à les concrétiser lors des derniers matches au Parc. »

Comment expliques-tu la période difficile traversée par le club ?

« Nous avons raté trop de tournants cette saison. On a manqué des matches importants en ratant des occasions ou en encaissant des buts en fin de rencontre qui nous ont fait mal. Cela a joué sur le mental du groupe et aujourd’hui nous avons des difficultés à repartir de l’avant. Le groupe s’est parlé et ça repart. A Nancy (0-0), on a fait preuve de beaucoup de solidarité et concédé peu d’occasions. Avec cette base, nous vivrons des jours meilleurs


Ven 19 Fév - 12:20 (2010)
le_guen
Novice
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 64
Localisation: planete foot
Emploi: entraineur de foot
Loisirs: foot
Point(s): 4 166
Moyenne de points: 65,09

Message Au fil des jours Répondre en citant
Paris, un gouffre pour Colony ? 

Jugé avare depuis son arrivée au club, l’actionnaire majoritaire du PSG, Colony, Capital a pourtant déboursé plus de 50 millions d’euros, selon Le Parisien pour couvrir les dettes du club de la capitale.

C’est le déficit d’exploitation du PSG ainsi que l’activité sur le marché des transferts qui s’élèvent à 50,4 millions d’euros que Colony Capital a dû éponger depuis qu’il est l’actionnaire principal du club. Le plus gros souci, actuellement, pour la direction parisienne réside dans le fait que les dettes du PSG devraient encore augmenter d’ici à la fin de la saison. En effet, il reste 21,6 M € pour des transferts déjà effectués, 12 M € pour un crédit et plus de 2 M € de prévu afin de payer les commissions des agents.

Une situation qui va empirer

En somme, le club de la capitale ne cesse de perdre de l’argent et le déficit pour cette saison, qui était estimé à plus de 16 M € (en cas de 4e place), devrait grimper encore un peu si Paris ne progresse pas en Ligue 1. Une situation qui agace au plus haut point Sébastien Bazin qui espère toujours trouver un partenaire financier pour injecter de l’argent frais, mais dont la quête n’avance pas vraiment. A moins que celui-ci ne décide d’écouter le projet de rachat d’une partie du capital par des supporters parisiens.


Mar 23 Fév - 14:52 (2010)
Contenu Sponsorisé






Message Au fil des jours

Aujourd’hui à 10:45 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Bienvenue à tous Index du Forum » Sport » PSG Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 3 sur 6

 
Sauter vers: 

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com